gagnef de l'argent avec l'immobilierLa crise financière bat son plein. Il y a de petits Madoff dans les coins. Et si l’on regarde sur le long terme – depuis les années 60 – il n’y a pas un seul investissement capable sur la durée d’égaler la rentabilité immobilière. (source FONCIA).

Règle N°1  Procéder par ordre : il faut d’abord et avant tout se mettre un toit sur la tête

La résidence principale c’est de l’argent bien placé.

Si vous devez n’acheter qu’un bien dans votre vie, il ne doit pas vous réserver de surprises. Achetez plus petit, valorisez votre maison puis déménagez.  C’est une démarche plus raisonnable car vous ne serez pas imposé sur les plus value de la résidence principale.  Tandis que les plus values sur les résidences secondaires sont très lourdement imposées depuis 2012. il faut rester au moins 1 an dans une résidence principale pour échapper à la plus value, dans une résidence secondaire il faudra attendre au moins 30 ans pour échapper à la même plus-values. (consulter ici le tableau des abattement des plus values sur les résidences secondaires)

– L’assujettissement à l’impôt sur les grandes fortunes – renommé impôt de solidarité sur la fortune – bénéficie d’un abattement sur la résidence principale. Ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier mais une majorité sur la résidence principale quand même.

Règle N°2 : Bien placer votre argent. C’est bien placer votre bien

L’emplacement et le foncier sont des facteurs déterminants pour sécuriser l’investissement. Les bons quartiers restent les bons. Les mauvais et les quartiers prometteurs présentent des risques. A vous de voir, pariez si vous voulez mais pas sur la résidence principale !

– Vos impôts fonciers et votre taxe d’habitation seront également fonction de l’adresse.  Et toutes les communes ne se valent pas sur l’échelle des impôts (Taxe d’habitation : redistribution des cartes.).

Règle N°3  – l’immobilier c’est pas du vent ni du papier. Il faut regarder le BB de près !

Investir dans la pierre c’est pas seulement une côte. Pour investir dans l’immobilier  faut choisir un bâti de qualité. Tout se change sauf les murs, rien ne sert d’être propriétaire des ruines à la fin du crédit.

Pire, si vous payez autant de facture de chauffage que de crédit, vous jetez l’argent par les fenêtres. Regardez les matériaux dans les yeux, la terre cuite est toujours debout 2000 ans après alors que vous ne voyez pas de ruine seulement centenaire des matériaux en vogue aujourd’hui. Certains matériaux comme le Monomur ont ont plus d’avenir que d’autres à l’heure de la RT 2012. Vous souhaitez connaitre les taux des crédit d’impôts ?

Regardez les dessous des investissements c’est aussi sur ces points que vous gagnerez de l’argent.

Avant 2011, il y avait en 3 France 3 manières de préparer sa retraite.

  1.  Travailler dur pour accumuler les trimestres pour faire des points de retraite
  2. Cotiser à un régime de retraite complémentaire
  3. Acheter un petit bien pas trop cher et à le retaper

L’immobilier d’investissement familial….

  • Au fil du temps, le petit bien était au point, il était loué ou servait en maison de vacances.
  • A l’heure où la retraite sonne le petit bien finissait d’être payé.
  • La famille le vendait.

D’un coup d’un seul, le produit de la vente constitue un joli petit pécule pour mettre du beurre dans les épinards.

Comme chacun sait, les pensions de retraite ne sont pas replètes. Et un complément de retraite vire vite au complément alimentaire.

La résidence secondaire était donc jusqu’en 2011 un ticket gagnant pour avancer sans souci financier vers sa dernière demeure.

Ce placement dans la pierre n’est plus.

Ci-gît les taux applicables aux plus-values immobilières sur les résidences secondaires.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.